Page:Gouges - Le couvent - 1792.pdf/95

Cette page a été validée par deux contributeurs.
83
DRAME.


Antoine.

Ouf, j’en ſommes ſortis à notre gloire, j’avons eu ben du tintoin, & ma fine la Novice a manqué nous faire faux-bond. Tant y a que tout a retourné à notre avantage. Alle ne r’chignera pus tant à dire oui avec M. le Chevalier. Il n’y a pas d’mal à ça. Dieu n’défend pas ſans doute de vivre honnêtement & doucement dans un Couvent ; mais je ſis d’avis qu’il aime encore mieux qu’on ſe marie, & je vous aſſure, (au Parterre) Meſſieurs & Dames, que je vais me marier le plutôt que je pourrai.


Fin du troiſième & dernier Acte.