Page:Gouges - Le couvent - 1792.pdf/79

Cette page a été validée par deux contributeurs.
67
DRAME.

de tems à perdre. Il faut que vous la voyiez & que vous l’inſtruiſiez de vos intentions.


Le Marquis.

Je ne ſais ſi dans ce moment ce n’eſt pas plutôt la pitié que la crainte qui me parle pour cette malheureuſe enfant… cependant j’étoufferai ces murmures intérieurs… Oui, j’eſpère que je viendrai à bout de les vaincre.


Le Grand-Vicaire.

Il eſt de votre intérêt que le public ignore l’exiſtence de cette fille, & ſes vœux une fois prononcés, un voile épais couvre ſa naiſſance. Angélique elle-même n’oſeroit le déchirer, & vous aſſurez à jamais votre repos & celui de Madame l’Abbeſſe.


Le Marquis.

Je cède : puiſſions-nous ne pas nous repentir de cette démarche !

(L’Abbeſſe va à l’Autel, & tire le cordon d’une ſonnette.)



----