Page:Gouges - Le couvent - 1792.pdf/57

Cette page a été validée par deux contributeurs.
45
DRAME.


Le Chevalier, ſe débarraſſant de la barbe & du froc.

Julie ! ô ma chère Julie ! vous le voyez à vos genoux.


Julie.

O Ciel ! c’eſt lui, qu’oſez-vous entreprendre ? malheureux ! fuyez.


Le Chevalier, ſe relevant & arrêtant Julie.

Ne craignez rien.


Julie.

Vous courez à votre perte, vous mettez le comble à mes allarmes ! que deviendrois-je ſi l’on nous ſurprenoit ?


Le Chevalier.

Oſez me ſuivre, oſez franchir cette enceinte. Malheur au téméraire qui s’y oppoſeroit.


Julie.

Vous ſuivre ! oublier mes devoirs ! non, jamais.


Le Chevalier.

Vous êtes mon épouſe ; votre premier devoir eſt de vous confier entièrement à ma foi.