Page:Gouges - Le couvent - 1792.pdf/16

Cette page a été validée par deux contributeurs.
4
LE COUVENT,


Antoine.

C’eſt inutile.


Le Chevalier.

Écoute moi donc.


Antoine.

Je ſommes ſourd.


Le Chevalier.

Réponds moi un moment.


Antoine.

Je ſommes muet.


Le Chevalier.

Je te promets…


Antoine.

Je ſommes incorruptible.


Le Chevalier.

Cette bourſe…


Antoine, regardant la bourſe, & à part.

Elle eſt dodue.


Le Chevalier.

Accepte-la.


Antoine.

Tout de bon ?


Le Chevalier.

Elle eſt à toi.