Ouvrir le menu principal

Page:Goldenweiser - Le Crime comme peine, la peine comme crime.djvu/71

Cette page a été validée par deux contributeurs.


poisonnement provint de ce qu’en transportant des meubles du restaurant « l’Ermitage »[1] ils trouvèrent dans un bocal un produit vénéneux, préparé pour les souris, qu’ils prirent pour du fromage de Hollande et dont ils mangèrent. Le propriétaire du restaurant fut jugé pour détention imprudente d’un produit vénéneux et fut, il va sans dire, acquitté. Mais les juges se rendirent-ils compte de quel manque de sens enfantin ces adultes firent preuve à la vue d’une friandise, et combien il était injuste, lors de leur procès, de les juger pour leurs fautes et de les condamner à la prison ? Et quand ces individus reçurent la liste de leurs jurés, peut-on douter qu’ils n’en aient fait aussitôt du papier à cigarettes ?

Pour comprendre Tolstoï il faut s’éloigner du point de vue ordinaire bien en avant ou bien en arrière, de dix-neuf cents ans en arrière, mais seulement ne pas rester dans l’état d’esprit du bourgeois ne doutant pas que les bases de ses opinions actuelles sur les choses ne répondent à la réalité et sont inébranlables et que les discussions et les différends ne peuvent provenir que de particularités secondaires.

Quelque peine que se donnent les critiques portant le nom d’anciens juges ou autres de casser l’arrêt du tribunal dans l’affaire Maslow pour enfreinte aux formes et procédures judiciaires,

  1. En Russie, on loue souvent les détenus pour des travaux extérieurs, tels que déménagements, travaux de terrassement, etc. (Rem. du trad.).