Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 1.djvu/290

Cette page a été validée par deux contributeurs.

les gens de paris. Loyal et Vautour. 2.

T1-d290- Loyal et Vautour. - 2.png

— Vous accorder un nouveau délai pour le capital ?… Mais depuis trois ans, mon cher mosieu Philibert, vous n’avez pas seulement pu rattraper les intérêts…

— Ah ! père Vautour, ça court si vite, vos intérêts !

gavarni le diable à paris.