Page:Froger - À genoux, 1878.djvu/262

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXV

LES POÈTES


Le jour viendra bientôt, — (dans peu :
Que dure l’ère sépulcrale ?) —
Nous dresserons notre front pâle,
Et nous verrons, s’il plaît à Dieu,

Passer devant nous, dans l’air bleu,
Sous la lune couleur d’opale,
Les femmes de Sardanapale,
Avec des vêtements de feu

Et des robes à longues franges,
Comme seuls en ont les Archanges,
Et portant sur leurs fronts charmants,

Qui vibreront comme des harpes,
Des nuages blancs pour écharpes
Et des astres pour diamants.