Page:Flaubert - Par les champs et par les grèves.djvu/276

Cette page n’a pas encore été corrigée


bas, tandis qu’on voit les jambes des hommes; peu d’eau dans le bénitier. — Un seul bas côté et d’un bon gothique. Le côté droit de la nef (le bas côté de la nef manque) est garni de fenêtres romanes à deux colonnes couronnées de volutes plates. On a percé ce côté-là d’une petite chapelle ogivale. — Nef d’une pureté remarquable, les colonnettes qui terminent la retombée des ogives de la voûte, au lieu à partir de la galerie de se continuer rondes se continuent carrées. — Plaque de marbre de Duguesclin appelée Du- gucaquin. — Dans une des chapelles latérales on a scellé dans le mur un petit tableau en pierre sculptée représen- tant un homme debout, grand (saint Christophe?), barbu, chevelu, avec une robe et de longues manches, une cein- ture large, judaïque, marchant sur les flots, flanqué de chaque côté de petits arbres (théologiques) sur des ro- chers ; en bas deux enfants montés l’un sur un lion, l’autre sur un animal à croupe de cheval et à tête de chien, mais de chien qui a des allures de crocodile dans la dentition.

— Sur un chapiteau de colonne romane, deux chameaux s’abouchent; celui qui lui fait pendant (c’étaient deux co- lonnes à l’entrée), serpents et dragons enroulés.

Tours de la prison, mâchicoulis avec des trèfles et des carrés longs qui en terminent la base. — Vue toute boisée du haut de la tour. — Restes de remparts. — Rues en pente, maisons en bois à toits aigus, perspective fuyante.

— Hôtel de ville; collection : cheveux de Napoléon, gi- berne de La Tour d’Auvergne, clef de Louis XVI, cabi- net de M. le Maire. — Abus de Duguesclin : statue, por- trait grand et petit, nom du bateau à vapeur, d’une place, d’un café. — Portrait de Broussais en costume de l’Institut.

Corseul. — Bénitier pareil à celui de l’église Saint-Sauveur, mais plus petit. — La tour du haut. — Le cheval. — Re- vêtements de pierres alignées à la romaine ; construction à cône, mais l’intérieur de la maçonnerie ne me parait pas romain.

Lehon. — Vieux château, monticule énorme à pente très