Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/247

Cette page n’a pas encore été corrigée


elle a de chaque côté un homme tonsuré, tunique de même couleur que la sienne ; celui de droite (qui est à sa gauche) tient un livre, celui de gauche une petite maison à deux étages (le second moins large) et dont l’entrée a des rideaux blancs disposés comme ceux de l’alcôve d’un lit, c’est-à-dire en châle croisé ; il porte, ou mieux il offre cette maison sur ses avant-bras.

SAINTE-PRAXEDE

Mosaïque de l’abside. — Jésus-Christ au milieu, robe jaune d’or, à bandes rouges, tenant un rouleau à sa main gauche, lève son bras droit ; à sa gauche, un homme en blanc. Femme portant une double couronne, assez semblable de forme à un miroir turc qui serait creusé ; ses yeux sont tout ronds, grands ouverts et regardent fixement ; sur ses cheveux noirs un diadème de diamants, de ses oreilles pendent d’énormes boucles d’oreilles carrées d’en bas ; au bas de sa robe et au haut des bras, des étoiles rondes. Le troisième personnage est tonsuré, en blanc, et tient un livre ; puis un palmier avec des dattes.

À droite du Christ, homme en blanc qui passe son bras droit sur l’épaule d’une femme (celui qui est à gauche de Jésus fait le même geste) qui porte la même chose que la précédente ; puis un homme portant une petite maison, mais qui n’est plus couronné du nimbe comme tous les autres personnages, mais d’une sorte de quadrilatère bleu outremer qui lui entoure la tête ; enfin, comme de l’autre côté, un palmier. Sur une branche du palmier