Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/129

Cette page n’a pas encore été corrigée


tournés, demi-fûts en relief, tandis que la plus grande est à même enlevée net dans le mur, à angle droit.

À l’extérieur de ce mur (lorsque, par une voûte moderne qui se trouve à gauche, une fois sorti des Propylées, vous avez pénétré dans une sorte de petite cour pleine de décombres où il y a une masure turque) on voit des tenons à toutes les pierres. Y avait-il en dehors une autre construction ?

PARTHÉNON

La façade occidentale (entrée) a son tympan brisé, surtout dans la partie droite (celui de la façade orientale l’est complètement) ; seulement à gauche on voit un torse d’homme nu, comme affaissé sur ses genoux et se tournant vers une femme drapée et debout, sans tête ; la jambe gauche de l’homme est entourée de draperies.

Portique de huit colonnes, espace égal entre elles ; seize colonnes sur les ptéromes, y compris les colonnes d’angles.

La porte ouvre sur l’intérieur même du temple, fermé d’un mur carré sur les quatre faces. — Dans cette enceinte, à remarquer : i° au milieu, vers la droite, les restes de quatre colonnes ioniques. Etait-ce là, au milieu, que se trouvait la cella proprement dite, le sanctuaire ? 2° Après cet espace carré, ces quatre colonnes n’en étant qu’une des faces, au bout du naos il faut monter une marche, vestiges de terrasse, et sur ce plancher, supérieur au niveau de tout le reste du naos, se voit un reste de construction curviligne, faisant