Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/125

Cette page n’a pas encore été corrigée


quand on descend de l’Acropole et qu’on regarde la mer.

À chaque extrémité, deux grandes masses ; à gauche, un double rang de trois arcades encore existantes, puis la grande ligne des arcades plus basses ; au milieu, une debout ; à droite, une ligne de trois.

Le soleil éclairait en plein l’intérieur roux des arcades et les rendait vermeilles.

Longue ligne d’arcades du côté extérieur ; de la plaine, portique où le peuple allait se mettre pendant la pluie.

Quand Pausanias fit sa description d’Athènes, le théâtre d’Hérode n’était pas encore bâti, il en parle incidemment dans son livre de l’Arcadie ( ? ).

Comme j’étais à regarder cela, un âne que je n’avais pas vu s’est mis à renifler et m’a fait détourner la tête.

23 janvier.

THÉTRE DE BACCHUS

Sur le même flanc de l’Acropole, vers l’Est, les deux colonnes du théâtre de Bacchus (la pente me paraît très forte), au-dessus d’un antre à entrée carrée. Il y a, à la gauche de cet antre, des excavations carrées comme pour des tableaux votifs ; sur la droite, quelques restes (peu de chose) de gradins taillés à même la roche.

STADE

Le stade est au delà de l’Ilyssus. Pont en ruines, dont il n’y a plus que les assises ; deux g