Ouvrir le menu principal

Page:Flaubert - L’Éducation sentimentale éd. Conard.djvu/515

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— De quoi ?

— De la tête de veau

— Quelle tête de veau ?

— Ah ! farceur ! reprit Compain, en lui donnant une tape sur le ventre.

Et les deux terroristes s’enfoncèrent dans un café.

Dix minutes après, Frédéric ne songeait plus à Deslauriers. Il était sur le trottoir de la rue Paradis, devant une maison ; et il regardait au second étage, derrière des rideaux, la lueur d’une lampe.

Enfin, il monta l’escalier.

— Arnoux y est-il ?

La femme de chambre répondit :

— Non ! mais entrez tout de même.

Et, ouvrant brusquement une porte :

— Madame, c’est M. Moreau !

Elle se leva plus pâle que sa collerette. Elle tremblait.

— Qui me vaut l’honneur… d’une visite… aussi imprévue ?

— Rien ! Le plaisir de revoir d’anciens amis !

Et, tout en s’asseyant :

— Comment va ce bon Arnoux ?

— Parfaitement ! Il est sorti.

— Ah ! je comprends ! toujours ses vieilles habitudes du soir ; un peu de distraction !

— Pourquoi pas ? Après une journée de calculs, la tête a besoin de se reposer !

Elle vanta même son mari, comme travailleur. Cet éloge irritait Frédéric ; et, désignant sur ses genoux un morceau de drap noir, avec des soutaches bleues :

— Qu’est-ce que vous faites là ?