Page:Fiel - Le fils du banquier, 1931.djvu/117

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


oubliée et cette gentille Mathilde a su me le dire de façon très délicate… C’est une assurance qui m’est très douce…

— Et puis, dites-vous que si ce fiancé ne vous épouse pas étant ouvrier, c’est qu’il juge que vous ne sauriez pas vous accommoder de ses ongles noirs et de ses combinaisons tachées… Il fera donc de sorte, puisqu’il vous aime, d’avoir un métier où il sera toujours élégant quand vous le présenterez… C’est donc tout à fait merveilleux que vous ne l’ayez pas dérangé dans ses petits plans…

Denise rit et convint que Mme Alixin n’avait pas tort… Elle dit :

— Je voudrais déjà raconter ces choses à papa et à maman…

— Cela va venir vite… Ils vont se mettre en route…


Mathilde, chez elle, racontait le « miracle » à son père :

— Je vais t’apprendre, papa, pourquoi Manant s’est sauvé sans le pourboire de ta cliente…

— Ah ! bah ! cela ne m’étonne pas de toi… tu devines tout ce que tu veux !…

— Ne me flatte pas, je deviendrais une femme insupportable !…

Et Mathilde embrassa son père, puis elle reprit :

— Si Manaut s’est sauvé, c’est que la jeune fille qu’il devait épouser était précisément chez Mme Alixin…

Bodrot ouvrit des yeux tout ronds. Il ne concevait pas comment une personne qu’il croyait en Amérique se trouvait à point nommé chez une dame où son ouvrier avait à travailler…

— Mais oui, mon petit papa… c’est ainsi… Par une grâce providentielle, Mlle Denise Laslay est en séjour chez Mme Alixin… Gérard a entendu sa voix et il s’est enfui…

— Je te le disais… il a eu honte d’être vu en ouvrier…

— Nullement… Il savait que cette jeune fille, qu’il n’avait pas revue depuis sa ruine, lui dirait qu’elle l’accepterait pour mari dans sa bonne et sa mauvaise fortune… et il n’a pas voulu qu’elle lui fît ce sacrifice… Tu sais, mon petit papa, c’est dur pour une jeune fille du monde de tenir le ménage d’un ouvrier… Il faut penser à cela !… Les membres ne sont pas assouplis au lavage des planchers, aux lessives… Ne nous faisons pas meilleures que nous ne sommes, nous autres !… Quand nous voyons la possibilité de nous faire aider, nous n’y manquons pas… Regarde les jumelles… Elles complotent déjà d’avoir une femme pour leurs gros travaux pour garder leurs doigts intacts pour leur métier !…

Bodrot, émerveillé de la sagesse de sa fille, l’écoutait sans parler.

— L’économie, la nécessité, nous poussent à nous occuper de