Page:Faucher de Saint-Maurice - À la brunante, contes et récits, 1874.djvu/8

Cette page n’a pas encore été corrigée


vi Nos rêves littéraires ont fait place à la chasse étour¬ dissante, donnée sans trêve ni merci, au pain quotidien. Pourtant, entre une requête ayant pour objet (T obte¬ nir une subventmi en faveur d'un chemin de colons, et un projet de loi qui demande l'incorporation d'un chemin de fer, f ai trouvé moyen de me recueillir au milieu des légendes et des souvenirs de mon enfance. J'arrive le premier à notre rendez-vous, et en bon garçon qui ne garde pas rancune à ton amour du far niente, je prends plaisir à te dédier ces modestes cùntes, ces humbles récits écrits dans le style et le langage de notre cher peuple Canadien -Français. Faucher de Saint-Maurick.