Page:Faucher de Saint-Maurice - À la brunante, contes et récits, 1874.djvu/287

Cette page n’a pas encore été corrigée


/ Alfred Duclos de Celles, HOMME DE LETTRES.