Page:Faucher de Saint-Maurice - À la brunante, contes et récits, 1874.djvu/251

Cette page n’a pas encore été corrigée


A LA VEILLÉE. I. NÉ POUR FAIRE UN MONSIEUR. Sa généalogie se perdait dans la nuit des temps ; d’aussi loin qu’il y pouvait plonger son œil noir comme du jais, il n’entrevoyait que des verres qui se choquaient entre eux, et n’entendait que le joyeux glou-glou des bouteilles. Il avait réussi néanmoins à saisir au passage le nom de Jérôme Tanguay, et comme c’était un vrai Canadien du