Page:Faucher de Saint-Maurice - À la brunante, contes et récits, 1874.djvu/204

Cette page n’a pas encore été corrigée


MADELEINE BOUVART. I. HONNIE ! Elle s’appelait Madeleine, et probablement que ce nom lui avait porté malchance ; car en ville tous les commérages disponibles étaient entassés sur sa jolie personne. Etait-ce calomnie ou médisance ?