Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/112

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE DUC.

Bah ! et pourquoi ?


BAMBINI.

À cause de son neveu… vous savez… le jeune monsignor…


LE DUC.

Oui… oui… le mauvais sujet ?


BAMBINI.

Précisément… il devait arriver ce matin à Milan… et pas de nouvelles !… on craint qu’il n’ait été attaqué en route…


LE DUC.

Ce serait fâcheux… (Grand bruit au dehors, roulement d’une voiture. — Acclamations.) Hein ? qu’est-ce que c’est que ça ?


BAMBINI, regardant au fond.

Un carrosse qui s’arrête à la porte.


LE DUC.

Un carrosse…


CLAMPAS, entrant vivement.

Oui… et dans ce carrosse le neveu du gouverneur !…


LE DUC et BAMBINI.

Ah bah !


CLAMPAS.

Il descend chez moi… quel honneur !… (Criant.) Beppo !… Josepha !… Catarina !… vite, vite !…

Plusieurs domestiques accourent.


LE DUC, à Bambini.

Alors le voilà retrouvé…


BAMBINI.

Je vole annoncer cette bonne nouvelle au gouverneur… il n’aura plus rien à nous refuser.