Ouvrir le menu principal

Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/11

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


lingerie où elle restera jusqu’à ce soir au pain sec et à l’eau !…


FRANCESCA, bas, à Stella.

Nous te porterons des confitures…


LUCREZIA.

Et du raisiné…


STELLA, très gaiement.

Ah bah !… je n’en mourrai pas… un jour est bien vite passé… Au revoir, mesdemoiselles…

S’en allant avec la sous-maîtresse et fredonnant.

Moquons-nous de la réprimande
Et mordons au fruit défendu !…

La sous-maîtresse l’entraîne.


LA PRIEURE, furieuse.

Eh bien ! eh bien !… petite séditieuse !… Au pain sec et à l’eau ! vous entendez !…


TOUTES LES ÉLÈVES.

Pauvre Stella !…


LA PRIEURE, leur imposant silence

Silence, mesdemoiselles !… ou je punis tout le monde… (On entend sonner deux heures.) Voici l’heure du goûter, prenez vos rangs et allons au réfectoire…

Au moment où elles se dirigent vers la gauche, Grégorio entre vivement par le fond, il est pâle et défait et tremble de tous ses membres.


Scène IV

Les Mêmes, GRÉGORIO.



GRÉGORIO, d’une voix entrecoupée.

Ma… dame la prieure… mes… demoiselles… arrêtez !…