Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/268

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Qu’il ne soit plus question de ce maquignon mal appris, à qui vous avez accordé l’hospitalité à Penmark, et que le hasard a semblé placer depuis lors plusieurs fois sur vos pas ! Je me nomme le baron Legoff, et j’ai depuis longtemps des projets sur vous.

La façon digne et calme dont Legoff prononça ces paroles, ne laissa aucun doute à de Morvan sur leur véracité.

La surprise qu’il éprouva fut extrême, et, à cette surprise, se mêla un secret