Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/168

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Votre mémoire, sire, ne vous trompe jamais, et de Pontchartrain vous présentait hier le chiffre exact de nos ressources. Seulement, de Pontchartrain comptait comme rentré, le premier semestre du nouvel impôt de la capitation, qui n’est pas encore touché.

Ces paroles amenèrent un nuage sur le front du roi, qui resta pendant près de cinq minutes silencieux et absorbé dans ses réflexions.

— Madame, reprit-il enfin, vous auriez dû, avant de vous résoudre à un