Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/103

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Allons, bon ! voilà de Nocé qui passe à l’ennemi, dit Dubois, qui, changeant tout à coup de ton et de figure, parut prendre la brutale franchise du courtisan pour une plaisanterie, et se mit à grimacer un sourire. Nocé, à l’occasion je me ressouviendrai de cela…

Le misérable disait vrai, Nocé devait payer de l’exil, vingt ans plus tard, le jour où Dubois fut nommé premier ministre, son intervention de cette soirée.

De Morvan se disposait à partir lors-