Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.


dans l’escalier, et la domestique fit entrer un homme d’un âge mûr, au teint coloré, avec des favoris grisonnants. Il tenait dans sa main un sac de voyage en tapisserie qu’il posa sur la table.

— M. Sherlock Holmes est-il ici ?

Mon ami salua et sourit.

— Vous êtes M. Sandeford de Reading ? dit-il.

— Oui, monsieur, et je crains d’être légèrement en retard, mais les trains sont si incommodes ! Vous m’avez écrit au sujet d’un buste que j’ai en ma possession ?

— Parfaitement.

— J’ai votre lettre sur moi, dans laquelle vous me dites que vous désirez avoir une reproduction du buste de Napoléon de Devine, et que vous êtes disposé à m’acheter dix livres celle que je possède.

— Parfaitement.

— Votre lettre m’a vivement surpris, et je me suis demandé comment vous aviez su que j’avais cet objet.

— Votre surprise ne m’étonne pas. M. Har-