Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/219

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Une fois seulement dans sa vie, elle s’était trouvée en contact avec des marins, c’était pendant sa traversée ; de plus, il était évident que c’était quelqu’un de son monde, car elle essayait de le sauver, établissant ainsi qu’elle l’aimait. Vous voyez combien il me fut facile d’établir votre culpabilité, du moment où j’eus découvert la bonne piste.

— Je pensais pourtant que la police ne découvrirait jamais notre secret.

— La police n’a rien découvert, et je crois bien qu’elle ne le découvrira pas, mais écoutez, capitaine, cette affaire est très grave, bien que vous ayez été certainement provoqué. Je suis même persuadé que vous pourriez soulever l’exception de légitime défense. Ce serait au jury de décider. En attendant, j’ai tant de sympathie pour vous que si vous voulez disparaître d’ici vingt-quatre heures, personne ne vous en empêchera.

— Croyez-vous donc que l’affaire sera ébruitée ?

— Certainement.

L’officier rougit de colère.

— Que me proposez-vous donc là ? Je suis