Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/204

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tout sucre et tout miel quand nous l’avons rencontré, il y a dix-huit mois ; il me semble qu’il y a dix-huit ans de cela ! Elle venait d’arriver à Londres. C’était son premier voyage, c’était la première fois qu’elle quittait son home. Il sut gagner son cœur par son titre de noblesse, sa fortune, ses manières mielleuses. Elle a payé son erreur autant qu’il est possible à une femme de le faire. Nous avons fait sa connaissance aussitôt après notre arrivée, en juin. C’est au mois de juillet que nous l’avons vu pour la première fois et le mariage a eu lieu au mois de janvier de l’année dernière. Elle est encore en ce moment dans le petit salon et consentira certainement à vous recevoir à nouveau, mais ne la questionnez pas trop, car elle a éprouvé une terrible émotion.

Lady Brackenstall était étendue sur le même sofa, mais elle paraissait moins fatiguée. La femme de chambre nous accompagna et commença à baigner le front meurtri de sa maîtresse.

— J’espère, dit la jeune femme, que vous n’êtes pas venus pour m’interroger à nouveau ?

— Non, reprit Holmes de sa voix la plus