Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/194

Cette page a été validée par deux contributeurs.


voyez-vous. Lady Brackenstall a bien vu les trois hommes en train de boire ?

— Oui, elle a été très affirmative sur ce point.

— Voilà donc ce qui renverse mon argumentation et, pourtant, il y a une remarque à faire au sujet de ces trois verres. Comment, vous n’y voyez rien ? Enfin, peu importe. Peut-être que l’homme qui, comme moi, a fait des études spéciales et rationnelles cherche toujours aux choses les plus simples des explications compliquées. Il y a sans doute là une simple coïncidence. Allons, bonjour, mon cher Hopkins ; je ne vois plus à quoi je pourrais vous être utile, et vous paraissez bien posséder tous les fils de cette affaire. Vous me ferez connaître, en temps opportun, l’arrestation des Randalls ainsi que le résultat de votre enquête, et j’espère que j’aurai bientôt à vous féliciter. Venez, Watson, nous emploierons, je crois, plus utilement notre temps à la maison.

Pendant le trajet, je vis bien, à l’expression du visage de Holmes, qu’il était très embarrassé au sujet des remarques qu’il avait faites. De temps en temps, il s’efforçait de parler