Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/178

Cette page a été validée par deux contributeurs.


l’affaire un compte rendu si net qu’il ne nous reste plus grand’chose à rechercher. Vous vous rappelez la bande des cambrioleurs de Lewisham ?

— Comment, les trois Randalls ?

— Précisément, le père et les deux fils. Ce sont eux qui ont commis le crime, cela n’est pas douteux. Ils ont fait un coup à Sydenham, il y a quinze jours ; on les y a vus et leur signalement a pu être pris. Ils ont commis une rude imprudence en recommençant si tôt et si près, mais il n’y a aucun doute sur leur culpabilité. Cette fois-ci, c’est une affaire capitale.

— Sir Eustache est donc mort ?

— Oui, il a eu la tête fracassée d’un coup de tisonnier.

— Il s’agit de sir Eustache Brackenstall, m’a dit le cocher.

— C’est bien cela ; un des propriétaires les plus riches du comté de Kent. Lady Brackenstall est dans son boudoir. Pauvre femme ! elle a traversé une dure épreuve. Quand je l’aperçus, tout d’abord, elle était à demi-morte. À mon avis, vous ferez bien de la voir et recueil-