Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/176

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Vous pensez donc que sir Eustache est mort ?

— Je le crois, du moins. L’écriture d’Hopkins dénote une agitation profonde et ce n’est pas un homme facile à émouvoir… Oui, à mon avis, il doit s’agir d’un meurtre, et on a dû laisser le cadavre en l’état pour que nous puissions l’examiner. Hopkins ne nous eût pas dérangés pour un simple suicide. Quand il nous annonce qu’il a délivré la femme, cela semble indiquer que celle-ci a dû rester enfermée dans sa chambre pendant le drame. Les personnages en cause font sans doute partie du grand monde ; car le papier à lettre qui a servi à notre ami est fort riche et porte le monogramme E. B. avec des armoiries. Espérons que nous allons avoir une matinée intéressante… le crime a dû être commis hier au soir avant minuit.

— Comment pouvez-vous le savoir ?

— Par un examen attentif de l’indicateur. On a dû appeler d’abord la police de l’endroit ; il a fallu ensuite le temps de communiquer avec Scotland Yard, puis de permettre à Hopkins d’arriver et enfin de nous prévenir. Toute une