Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/141

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Sur un de ces imprimés de dépêche qui se trouvent sur cette table ?

— Oui, monsieur, sur le premier.

Holmes se leva, il prit le bloc d’imprimés, les apporta près de la fenêtre et les examina soigneusement.

— C’est dommage qu’il ne l’ait pas écrite au crayon, dit-il avec un geste de désappointement, car, ainsi que vous avez pu le remarquer souvent, Watson, l’impression de la pointe laisse apercevoir en creux ce qu’on a écrit. Ici je trouve aucune trace. Cependant, je constate qu’il a dû se servir d’une plume d’oie et, sans nul doute, nous trouverons l’impression sur le buvard… Ah ! oui, la voici !…

Il arracha une feuille du buvard et nous montra l’hiéroglyphe suivant :

Sherlock Holmes triomphe image p141.jpg

Ciryl Overton était très agité.

— Présentez-le devant la glace, dit-il.

— C’est inutile, dit Holmes, le buvard est mince et au revers nous pouvons lire l’écriture, la voici…