Ouvrir le menu principal

Page:Doyle - Du mystérieux au tragique.djvu/49

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jackson ! me cria mon ami. Tout ceci devient de plus en plus inexplicable.

— Qu’arrive-t-il encore ?

Il étendit la main vers la vitrine contenant le pectoral.

— Regardez, fit-il.

Je regardai, et ne pus réprimer un cri de surprise. Sur toute la rangée du milieu, les montures des pierres avaient été profanées comme celles de la rangée supérieure. Huit des joyaux sur douze avaient subi la même étrange opération. Les montures de la rangée inférieure restaient nettes et lisses ; celles des deux autres rangées étaient irrégulières et ébréchées.

— A-t-on changé les pierres ? questionnai-je.

— Non, j’ai l’assurance que les quatre d’en haut sont bien les mêmes que l’expert a certifiées authentiques : car j’ai observé hier cette légère décoloration à l’extrémité de l’émeraude. Du moment qu’on n’a pas arraché les pierres d’en haut, il n’y a pas lieu de croire qu’on ait changé celles d’en bas. Vous dites que vous n’avez rien entendu, Simpson ?

— Non, Monsieur, répondit le gardien. Mais en faisant ma ronde, à la fin de la journée, je donnai un coup d’œil particulier à ces pierres et remarquai tout de suite qu’on y avait touché. C’est à ce moment que je vous appelai pour yous prévenir, Monsieur. J’ai fait les allées et venues toute la nuit sans entendre aucun bruit ni voir âme qui vive.

— Montez donc déjeuner avec moi, me dit Mortimer.

Et il me conduisit dans son appartement.

— Maintenant, que pensez-vous de tout ceci ?

— J’en pense que voilà bien l’affaire la plus dépourvue de sens, la plus falote, la plus absurde que je connaisse. Il faut que nous nous trouvions en présence d’un maniaque.

— Pouvez-vous émettre une hypothèse ?

— Il me vient une idée bizarre. Cet objet est une relique juive, très antique et très vénérable. Par ces temps d’antisémitisme, un fanatique n’aurait-il pas voulu profaner ?…

— Non ! non ! non ! protesta Mortimer. Un homme capable d’une pareille folie la pousserait jusqu’à détruire la relique. Mais pourquoi diable irait-il déchiqueter l’entour de chaque pierre assez méticuleusement pour n’en détériorer que quatre par nuit ? J’ai besoin d’une solution meilleure, et que nous la trouvions par nous-mêmes : car je ne fais pas grand crédit aux lumières de l’inspecteur. Votre opinion sur Simpson, le gardien ?

— Auriez-vous quelque raison de le suspecter ?

— Il occupe seul les bâtiments du Musée.

— Pourquoi s’offrirait-il ainsi le plaisir d’une destruction gratuite ? On n’a rien pris. Simpson ne peut avoir de motifs…

— La folie ?

— Je jurerais qu’il est sain d’esprit.

— Et vous ne voyez rien d’autre ?

— Eh bien, mais… j’y pense… Vous-même, par hasard, ne seriez-vous pas somnambule ?

— Pas le moins du monde, je vous assure.

— Alors, je renonce.

— Moi, pas. Et j’ai un moyen de tout éclaircir.

— Aller voir le professeur Andréas ?

— Nullement. Nous trouverons la solution sans courir jusqu’à Scotland Yard. Et voici de quelle manière. Vous connaissez la lucarne au-dessus du hall central ? Nous laisserons toute