Ouvrir le menu principal

Page:Doyle - Du mystérieux au tragique.djvu/107

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dire une vapeur lumineuse plutôt qu’une lumière — flottait au ras de la table. Elle roulait, s’enroulait, ondulait en plis d’une transparence blafarde, tournait en spirales comme une fumée. Je distinguais à sa lueur sinistre les doigts du Français, blancs et carrés du bout.

— Ça marche ! criait-il, c’est splendide !

— Appelons-nous l’alphabet ? demanda Moir.

— Mais non. Nous avons mieux à faire. C’est vraiment un jeu grossier que d’obliger la table à s’incliner pour chaque lettre. Avec un médium comme Madame, nous devons faire mieux.

— Oui, nous ferons mieux, prononça une voix.

— Qui est-ce ? Quelle est la personne qui a parlé ? Est-ce vous, Markham ?

— Pas le moins du monde.

— C’est Madame qui a parlé.

— Mais ce n’était pas sa voix.

— Est-ce vous, Mrs. Delamere ?

— Ce n’est pas le médium, mais c’est le pouvoir qui agit par l’organe du médium, intervint l’étrange, la profonde voix.

— Où est Mrs. Delamere ? J’espère que ceci ne peut pas avoir de fâcheuses conséquences pour elle ?

— Elle est heureuse sur un autre plan d’existence. Elle a pris ma place, comme j’ai pris la sienne.

— Qui êtes-vous ?

— Peu vous importe. Je suis quelqu’un qui a vécu comme vous, et qui est mort comme vous mourrez.

Nous entendîmes au dehors les roues d’un cab ; puis la voiture s’arrêta tout proche ; il y eut une discussion de pourboire, des grommellements de cocher. Le nuage gris-jaune continuait de tordre ses minces volutes sur la table. Sans briller nulle part, il luisait confusément dans la direction du médium. On eût dit qu’il s’agglomérait devant Mrs. Delamere. Une impression de peur et de froid me saisit au cœur. Il me sembla que nous approchions avec une légèreté cavalière le plus auguste des sacrements, cette communion avec la mort dont parlent les Pères de l’Église.

— Ne croyez-vous pas que nous allons trop loin ? m’écriai-je. Et ne serait-il pas temps de lever la séance ?

— Tous les pouvoirs sont faits pour qu’on en use, formula Harvey Deacon. Si nous pouvons continuer, nous le devons. Chaque nouveau progrès de la connaissance a passé d’abord pour illicite. Il est parfaitement légitime et convenable que nous cherchions à connaître la nature de la mort.

— Parfaitement légitime et convenable, dit la voix.

— Voyons, que pourrions-nous demander ? cria Moir, très excité. Une preuve ! Voulez-vous me donner une preuve de votre présence réelle ?

— Quelle preuve désirez-vous ?

— Eh bien ! par exemple… j’ai quelques pièces de monnaie dans ma poche. Voulez-vous me dire combien ?

— Nous revenons pour enseigner, non pour deviner de puériles énigmes.

— Attrapez, monsieur Moir ! dit le Français. L’esprit parle de bon sens.

— Ceci est une religion et non pas un jeu, reprit la voix, dure et froide.

— En effet, dit Moir ; c’est bien ainsi que je l’envisage. Désolé de vous avoir posé cette stupide question. Ne saurai-je pas qui vous êtes ?

— Que vous importe ?

— Êtes-vous esprit depuis longtemps ?

— Oui.

— Depuis combien de temps ?