Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/267

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— C’est très bien, dit Alexey, il faudra en porter souvent.

— Tous les jours, tous les jours, murmura le capitaine en s’animant.

On arriva enfin à l’église et on posa la bière au milieu de la nef.

Tous les enfants se rangèrent autour, demeurant immobiles pendant tout le temps de l’office. C’était une vieille et pauvre église, où beaucoup d’icones restaient sans ornements. Mais on prie mieux dans ces églises-là.

Pendant le temps de l’office, Sneguirev sembla se calmer un peu. Cependant la même inquiétude inconsciente et sans but réapparaissait en lui. Tantôt il approchait du cercueil pour arranger le drap ou la couronne, tantôt il se précipitait pour remettre un cierge tombé d’un chandelier et passait bien du temps à ce travail. Dans la suite, il se tranquillisa et reprit sa place au chevet