Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/250

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à Nicolaï Krasotkine, et c’est celui-là (il désignait Alexey), je lui obéis. Adieu.

Il alla à la porte et entra dans la chambre.

Le médecin resta cinq secondes encore comme pétrifié, puis cracha et se dirigea vers sa voiture en répétant :

— Cet… cet… ce je ne sais pas quoi…

Le capitaine se précipitait derrière lui pour l’aider. Alexey suivit Kolia dans la chambre.

Kolia était déjà près du lit d’Ilioucha. Le malade lui tenait la main et demandait son père. Un instant après le capitaine rentrait aussi.

— Papa, papa, viens ici… Nous…, murmura Ilioucha très ému et sans avoir la force de continuer. Il tendit ses deux bras maigres, étreignit de toutes ses forces Kolia et son père en se serrant contre eux.

Le capitaine tremblait ; des sanglots