Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/163

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et comme s’il craignait qu’on ne lui laissât pas le temps de tout dire.

— Sans parler que cela est acquis honnêtement, continuait-il, reçu d’une « sœur » aussi estimable et si sainte, pensez encore que je puis l’employer à soigner maman et Ninotchka, ma femme et mon petit ange bossu, ma fillette. Le docteur Herzenschtubé est venu les voir et les a examinés une heure entière par bonté. « Je n’y comprends rien, m’a-t-il dit, et cependant l’eau minérale qui est à la pharmacie sera sûrement utile à la mère, de même les bains de pieds composés à différentes potions. » Et cependant cette eau minérale coûte trente kopecks, et il lui faudra en absorber au moins une quarantaine de bouteilles.

J’ai pris alors l’ordonnance et je l’ai mise au-dessous des icônes. C’est là qu’elle se repose jusqu’ici.

Pour Ninotchka, il a ordonné de lui