Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/130

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


laievna, laissez-moi suivre la filière, lui dit le père d’un ton impératif, mais tout en l’approuvant du regard.

—  Nous avons un caractère comme cela, nous, fit-il en s’adressant à Alexey :


Et dans toute la nature
Il ne voulait bénir.


C’est-à-dire qu’il le faudrait dire au féminin : elle ne voudrait pas bénir…

Permettez-moi donc de vous présenter maintenant à ma femme : Arina Pétrovna, une dame sans pieds, de quarante-trois-ans. Ses pieds marchent, mais pas trop. Elle est d’une classe inférieure.

Arina Pétrovna, déridez-vous, c’est Alexey Fédorovitch Chestomazov.

Levez-vous Alexey Fédorovitch.

Il lui prit le bras avec une force à laquelle celui-ci était loin de s’attendre et le contraignit à se lever.