Page:Dostoïevski - Carnet d’un inconnu 1906.djvu/305

Cette page a été validée par deux contributeurs.


c’est qu’on peut l’épouser. Vous allez connaître mon nouveau projet...

— Oui, mais plus tard ! interrompis-je. Nous voici arrivés.

— Bien, bien, plus tard ! répondit-il, la bouche tordue par un sourire convulsif. Mais, où allez-vous donc ? Je vous dis : tout droit chez Foma Fomitch ! Suivez-moi ; vous ne connaissez pas encore le chemin. Vous allez en voir une comédie... Ça prend une vraie tournure de comédie...