Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/520

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 522 —

les planteurs se trouveront dans une telle minorité que leurs idées arriérées, leur invincible hostilité au véritable progrès du pays seront noyées dans l’élan général que le travail libre saura vite imprimer à la section qu’ils dominaient et pétrifiaient tout ensemble.

De nouveaux intérêts vont surgir, de nouveaux principes économiques vont remplacer les anciens dont le résultat est démontré avoir été si déplorable ; de nouvelles idées vont dominer ; une immigration d’hommes nouveaux, une infusion de sang jeune et énergique vont donner aux choses une impulsion considérable ; de nouvelles combinaisons politiques vont se former ; toute la puissance active du pays ne sera pas concentrée sur un seul point, une seule idée, une seule tactique : maintenir envers et contre tous une institution infâme, malédiction permanente de la section où elle s’était réfugiée !

Pourquoi la liberté qui a fait tant de miracles au Nord ; qui a créé New-York en 60 ans, avec son million et demi d’habitants, [1] qui a créé Chicago en 15 ans et

  1. Y compris Brooklyn et Williamsburgh.