Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/513

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 515 —

cés en avant, les quatre fers en l’air, par l’effet des contre-coups. [1]

Le joug à bœuf est aussi ridicule dans sa forme. Il n’est pas découpé comme dans le Nord pour faciliter tout à la fois le point d’appui sans blesser et la traction en avant. C’est une pièce équarrie de pin dur, parfaitement droite, de quatre à cinq pieds de longueur, six pouces de largeur et quatre d’épaisseur. Les animaux sont constamment blessés par cette pièce de bois droite et rigide et dont bien souvent les angles ne sont pas même arrondis. Eh bien cet absurde instrument était en usage depuis cent cinquante ans et personne, (ou au moins très peu de gens) ne voulait adopter la forme si évidemment meilleure du joug en usage au Nord. Avec ce joug on perdait au moins la moitié de l’effet de traction, et l’on perdait de plus un jour sur quatre du travail de chaque animal, car il y en avait constamment quelqu’un de blessé.

Un autre singulier usage au Sud était celui d’aller toujours à cheval même quand le cheval traînait une voiture derrière lui.

  1. Inside view of slavery, p. 95.