Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/409

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 411 —

vous en vienne, nous imposons l’amende à quiconque essaiera de vous montrer à lire, et par-dessus le marché nous le fouetterons ! En cas que vous n’ayez une âme, on vous baptisera, mais une fois cela fait vous serez traités toute votre vie exactement comme si vous n’en aviez pas ! On vous accouplera et on vous séparera à volonté. Vous n’aurez pas la moindre autorité sur vos enfants, car c’est au maître qu’ils appartiennent. Vous devez vous sentir bien heureux que l’on vous débarrasse ainsi des soins de la famille et que votre maître se charge de vos enfants !

« Vous, Cuffey, voilà une belle femme que votre maître vous enlèvera à volonté, et vous devrez le remercier de l’honneur qu’il vous fait !

Pour vous, Dinah, ne vous mêlez pas d’avoir de la chasteté ou de la pudeur, car ces idées ne sont pas faites pour le noir ! Vous avez sans doute la forme d’une femme, mais vous ne devez pas vous considérer comme telle et vous ne serez pas traitée comme telle. Tout ce que l’on vous demande, c’est de vous arranger de manière à donner un petit noir