Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/366

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 368 —

Je tiens cette anecdote d’un artiste qui demeure à Montréal et qui se trouvait alors dans un des régiments fédéraux en garnison à la Nouvelle-Orléans. Il m’a donné les noms des deux assassins. L’un se nommait Calson, et l’autre Pratte.

Un dernier fait vous fera comprendre comment l’influence d’une institution ou d’une classe privilégiée peut pervertir tout un système politique ou judiciaire.

Un citoyen du Tennessee alla s’établir en Géorgie [1] où il acheta cent acres de terre près de la résidence d’un riche planteur. Il entoura de clôtures sa petite ferme qui se trouvait enclavée de toutes parts dans les propriétés des maîtres d’esclaves, et se mit à travailler lui-même avec ses enfants, car il ne possédait pas d’esclaves. Ainsi le travail libre se trouvait en juxtaposition immédiate avec le travail esclave.

Le planteur, son voisin, trouva bientôt que le nouveau venu montrait un dangereux exemple. Il était difficile de supporter sans mot dire un travailleur libre qui sympathisait avec les esclaves, se permettait

  1. Inside view of slavery page 201