Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/28

Cette page a été validée par deux contributeurs.


comme je le disais il y a un instant, ont une prédilection particulière pour les idées toutes faites qu’on leur glisse dans le cerveau, ce qui leur évite la peine de chercher ce qu’ils ne trouveraient peut-être pas, est toujours considérable, pendant que le chiffre de ceux qui examinent soigneusement les faits avant de se décider, ou étudient sérieusement les questions avant de se prononcer est toujours minime. Un des plus grands obstacles au progrès de l’humanité est que les hommes aiment trop à penser par autrui.

Le Sud a donc compté sur la singulière facilité avec lequelle l’opinion se laisse quelquefois prendre aux criailleries. Nombre de personnes lui ont accordé leurs sympathies, qui, si elles avaient étudié les questions et les faits eussent infailliblement crié haro sur les émissaires payés et sur l’insoutenable cause qu’ils représentaient.

Et puis, disons-le franchement, grand nombre de ces sympathiseurs pour le Sud ne se sont montrés si fervents à sa cause que parce qu’ils ont cru entrevoir dans son succès la destruction des institutions démocratiques et du républicanisme. Quel triom-