Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/227

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 229 —

scènes fussent générales, fussent même très communes sous le systême. Je sais bien que ce sont là des cas rares et extrêmes qui n’arrivaient que de loin en loin et dont les honnêtes gens frémissaient ! Mais quand la loi les autorisait, j’ai pleinement le droit d’en conclure que cette effroyable démoralisation lui était due ; que c’était la loi qui démoralisait le peuple ! ! Et qui faisait la loi sous laquelle ces infamies ne pouvaient être punies ? Le pouvoir esclave ! Qui supportait le pouvoir esclave ? Le parti démocrate du Nord sans lequel le pouvoir esclave n’eût pu dominer dix ans dans les États-Unis !

Je ne veux certes pas dire non plus que tous les planteurs, que tous les propriétaires d’esclaves fussent coupables de ces crimes contre nature, car la chose serait absurde. Ce n’est certes pas moi qui nierai la moralité, les sentiments d’humanité, de droiture, d’honneur, les habitudes de bienséance et de bon ton de beaucoup de planteurs. Un grand nombre d’entre-eux n’auraient sans aucun doute jamais pu descendre à cette profondeur de vice, à ce cynisme de mœurs dont la classe dégradée, au