Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/226

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 228 —

mieux faire juger son expression, et quand elle la remit il la lui ôta de nouveau. Tout en la faisant apprécier à l’auditoire, il en appelait tant de la parole que du geste aux plus brutales passions de la foule. Elle serrait sur son sein un enfant au teint blond et aux yeux bleus qui n’avait que trois mois et était fils du propriétaire et père de cette esclave…

« Les larmes tremblaient au bord des paupières de cette pauvre fille et à chaque parole licencieuse ou obscène elle jetait un regard de commisération sur l’encanteur et sur la foule d’où partaient de bruyants éclats de rire.

« Elle fut adjugée à Frère Foster, vieillard de 65 ans à figure bestiale. Quand elle descendit les degrés du palais de justice, elle regarda son enfant avec amour et le pressa sur elle-même, ce qui lui attira de la part de l’encanteur cette remarque atroce : « Voilà un enfant qui n’incommodera pas longtemps son acheteur. »

« Je retournai chez moi moralement accablé de ce chaos d’horreurs !

N’allez pas croire, Messieurs, que je prétende le moins du monde que ces inqualifiables