Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/224

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 226 —

parut être une famille d’enfants particulièrement beaux et pleins de vivacité et de feu ; plusieurs garçons et une sœur. L’encanteur me dit qu’ils avaient été amenés là par un homme que l’on disait leur père. La fille avait à peu près 18 ans, les garçons 13, 14, 15, 16 et 17.

Le plus jeune des garçons fut vendu le premier au prix de $750. Les autres montèrent graduellement jusqu’à $1325. Les acheteurs tâtaient leurs bras, leurs jambes, sondaient leurs côtes, examinaient leurs dents, et les déshabillaient, filles comme garçons, pour les mieux juger. On fit monter la sœur sur le billot. Elle était une des plus belles femmes que j’ai vues de ma vie. « L’assistant souleva ses habits pour montrer ses formes. Alors l’encanteur lui dit de lever les yeux et commença l’enchère. « Messieurs, voici un échantillon de choix, une belle fille, garantie saine sous tous rapports ; titre parfait ; couturière de première classe et menaçant de devenir magnifiquement féconde ! Qu’offrez-vous Messieurs ? J’entends $1000, Mille piastres seulement sont offertes pour ce superbe article de propriété. »