Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/222

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 224 —

ment examinée et vendue pour $1750.

« J’avais le cœur malade en sortant de cet abominable lieu. Peu de jours auparavant j’avais eu le malheur d’être témoin d’un affreux accident, dans lequel deux hommes avaient été écrasés sous un éboulement de roches. J’avais vu leurs corps mutilés et en lambeaux retirés des décombres ; j’avais entendu les gémissements de leurs femmes et de leurs enfants, et j’espère bien ne jamais être de nouveau témoin d’une pareille scène. Mais ce que j’ai vu à cette salle d’encan était plus horrible encore. J’aimerais cent fois mieux voir enterrer chacun de mes amis que de les voir monter sur le billot de l’encanteur.

«… ! Des personnes qui n’avaient aucun motif de me tromper m’ont assuré qu’il n’était que trop notoire que beaucoup de gens venaient ici vendre leur propre sang. Le fait est que plusieurs y vendent non-seulement leurs filles, mais chose horrible à dire, les enfants de leurs filles dont il sont les pères. Tels sont les effets abrutissants de l’esclavage ! ! » [1]

  1. Suppressed book.