Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/217

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 219 —

L’honorable Joshua Giddings, dans un discours au congrès, en 1853, disait :

« Vous avez vu dernièrement, M. M. un avertissement inséré dans le principal journal Whig de cette ville contenant les mots que voici : à vendre : Une femme de chambre belle et accomplie, âgée de seize ans seulement. Eh bien, Monsieur, à l’exception de cette ville de Washington et de la Terre-de-feu, je ne pense pas qu’il existe dans la civilisation moderne un seul gouvernement sous lequel on permettrait une pareille violation de décence. Que l’on me comprenne bien, je parle de la Terre-de-feu sans avoir la moindre intention d’insulter le peuple de cette île en comparant ses habitudes aux nôtres. Là au moins c’est pour les manger qu’on achète des hommes et des femmes. Leur but est donc moins honteux, j’oserais dire moins anti-chrétien que celui dans lequel on annonce ici de belles jeunes femmes à vendre. »

Voici l’avertissement auquel l’hon. M Giddings faisait allusion. Il était inséré dans le National Intelligencer.

À vendre : Une femme de chambre