Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/201

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 203 —

« L’encanteur [1] offrit de vendre le lot ensemble, mais personne ne voulut mettre d’enchère, et il fallut vendre la mère et les enfants séparément. Ils furent vendus à différents maîtres. La mère s’en alla au Texas et les deux enfants en Géorgie. La séparation de cette mère et de ses enfants fut le plus pénible spectacle dont j’aie jamais été témoin. La pauvre mère éperdue fit d’abord les supplications les plus désespérées à son nouveau maître d’acheter les enfants aussi, et voyant qu’elle ne pouvait

  1. Voilà, un mot dont je me sers quoiqu’il ne se trouve pas dans les dictionnaires français. Mais son usage est adopté ici et comme il n’a pas d’équivalent dans la langue française, car le mot commissaire-priseur n’est nullement la traduction exacte du mot Auctionneer, il finira nécessairement par être adopté comme des centaines d’autres mots dont on s’est moqué d’abord et qu’il a fallu finir par classer quand le public les a eu acceptés.

    Ce ne sont pas les faiseurs de dictionnaires qui font une langue ils ne font que la régulariser. Quand une idée n’a pas sa place dans les dictionnaires elle se la fait tôt ou tard. Et si l’Académie, au lieu de se laisser pousser et de s’arcbouter en quelque sorte contre le progrès de la langue, s’était vouée au contraire à l’activer tout en la dirigeant, nombre de mots de création récente eussent été peut-être plus rationnellement composés, ou plus euphoniques, ou mieux appropriés à l’idée qu’ils introduisaient dans la langue.