Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/180

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 182 —

son maître avait le dos tourné, et quoiqu’on lui eût mis les menottes, il prend son élan, saute pardessus le bastingage du steamboat et s’élance dans la rivière ! Le maître perdit ainsi les $1500 que la vente de ce nègre lui eût rapportées.

L’hon. M. Giddings, dans son intéressante histoire de la rébellion du Sud, si remplie de faits, et surtout de preuves de la déraison des planteurs, cite les deux faits que voici. [1]

Dans la prison aux esclaves de Washington on avait enfermé une mère esclave et ses deux enfants, en attendant leur départ pour le Sud. Le mari de cette femme avait été vendu. Elle-même venait d’être achetée par un spéculateur, commerçant en chair humaine. Elle n’ignorait pas qu’elle avait été achetée pour être revendue à la première occasion. Dans la solitude de sa prison, séparée pour toujours de son mari, voyant le sort réservé à ses enfants, songeant avec amertume au passé et envisageant l’avenir avec désespoir, elle fut saisie d’un accès de rage, tua ses deux enfants et se tua elle-même ensuite. Le spéculateur qui l’avait achetée ne rentra dans sa cellule, le lendemain

  1. Page 269.