Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/144

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 146 —

Q. — Quelle punition leur inflige-t-on ?

R. — Pas au delà de 39 coups de fouet.

Q. — Qui administre les coups ?

R. — N’importe lequel des officiers. Moi quelquefois.

Q. — Vous paie-t-on extra pour cette besogne, et combien ?

R. — Cinquante cents par tête. C’était 62 cents autrefois, mais aujourd’hui ce n’est plus que cinquante. Cinquante pour l’arrestation et cinquante de plus pour chaque homme que nous fouettons.

Q. — Ne fouettez-vous que des hommes, ou des femmes aussi ?

R — Des hommes, des femmes, des garçons, des filles, comme cela se présente !

Q — Ne fouettez-vous pas aussi des esclaves à la demande des maîtres ?

R. — Certainement quand ils le demandent !

Q. — Vous envoie-t-on ces nègres, ou avez vous un lieu particulier ou vous les fouettez ?

R. — Non, je vais l’on me demande d’aller.

Q. — Ceci fait-il partie de votre devoir comme officier ?