Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/106

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 108 —

en vue est uniquement le profit du maître, sa sûreté, et aussi la sûreté publique. Le sujet de la servitude est un homme condamné dans sa personne et dans sa postérité à vivre sans rien savoir et connaître, (légalement parlant), sans jouir du pouvoir de faire quoique ce soit sien, et à travailler pour qu’un autre en retire le profit. L’obéissance de l’esclave est la conséquence de l’autorité non contrôlée de son maître sur son corps. Le pouvoir du maître doit être absolu pour rendre la soumission de l’esclave parfaite.

« Je dois avouer franchement le sentiment que fait naître chez moi la dureté de ces propositions. Je le sens aussi profondément qu’aucun homme au monde, et je ne me cache pas qu’au point de vue des principes du droit moral et social, tout homme en son intérieur doit les abhorrer et les repousser ; mais dans l’état actuel des choses il n’y a pas de remède. Il en doit être ainsi ! Cette discipline est la conséquence nécessaire de l’esclavage. Elle est inhérente aux relations de maître à esclave. »

On peut encore me dire que le code noir